Une Mercedes-Maybach S600 méconnaissable, l’Emperor I